Explorations 

A travers le Qi-Gong, la danse, la méditation.

 

 

Une invitation au laisser faire.

 

Eygliers | 05 Hautes-Alpes

Journée de 9h à 18h
Sur réservation
Samedi 25 mai 2024
Séjour en itinérance du 11 au 14 juillet 2024 en Clarée.

Nous autoriser la spontanéité, la redécouvrir, revenir au vivant, expérimenter la lenteur, habiter notre corps, nous rendre vulnérable à la vie, à la poésie.
Laisser faire notre corps, le laisser s’adapter à ce qui se passe, dans la présence à soi.

Laisser se faire le mouvement, le souffle, le son.
Retrouver la trace du chemin vers soi.

Soutenus, portés, accompagnés par la Nature, la Terre et le Ciel, toujours présents.

La pratique du Qi-Gong, la danse, la méditation sont des aides pour dénouer les tensions profondes, elles favorisent la libre respiration et la circulation de l’énergie, à condition de les aborder sans exigence particulière.

Aucun prérequis, que votre présence et votre élan.

Herbes eau et lumière

Qi-Gong signifie travail de l’énergie. Il ne s’agit pas de bien faire, il n’y a rien à réussir, pas de but à atteindre, il s’agit d’être dans ses sensations, son ressenti, vivre l’expérience, se laisser enseigner par son corps avec beaucoup de douceur, être à l’écoute de soi.
Des pratiques simples pour construire les bases, les fondations en soi.
Le Qi-Gong est un levier pour travailler sur les mouvements de l’énergie. Dans la vision Chinoise, l’énergie est un médiateur, le lien entre le corps (l’Essence) et l’Esprit (émotions, pensées, sensibilité…), une notion de mouvement de l’un à l’autre, travailler sur la circulation de l’énergie va influencer les deux. Il s’agit d’une vision systémique, l’énergie et l’information ont besoin de circuler pour permettre l’adaptation et l’évolution. La stagnation de l’énergie ou de l’information crée des déséquilibres physiques, psychiques, relationnels… Nous avons besoin d’espace de pratiques pour libérer les blocages, laisser l’énergie circuler et harmoniser ses mouvements.

Pratique ancestrale, le Qi-Gong est issu des traditions chamaniques, c’est un processus, un chemin de vie. Nous ouvrir à notre nature sensible nécessite une densité corporelle au niveau de la structure et de la vitalité, une base suffisamment stable pour que l’Esprit puisse s’ancrer. Approfondir et nourrir nos racines nous permet d’accueillir plus sereinement nos sensations, de vider le cœur pour refléter la diversité des choses, les mouvements de l’énergie, l’inconnu. Avec plus de légèreté, sans mécanisme d’appropriation, sans s’identifier, sans lutter, vivre la sensation, nous autoriser à gouter autre chose que le connu.

La danse comme une continuité : écouter le corps, le laisser s’exprimer, il ne s’agit pas de le contraindre, pratiquer dans la joie, la confiance, la spontanéité.
Une voie d’autotransformation, revenir au simple, à sa nature, nourrir la vitalité, nourrir le cœur, la sérénité.

Laisser se faire le mouvement, le souffle, le son.
Retrouver la trace du chemin vers soi.

Coucher de soleil et montagne

« Le sage,
Vide son cœur,
Emplit son ventre,
Affaiblit sa volonté,
Fortifie les os… »
Extrait du chapitre 3,
Dao De Jing, Lao Zi

Tarifs journée : à prix de conscience

entre 60€ et 120€

Des journées en nature seront proposées

Des stages sur plusieurs jours sont envisagés.